Festival de la photographie sociale

FICTIONS DOCUMENTAIRES - Festival de la photographie sociale - Carcassonne

Festival de la photographie sociale

En raison des mesures de confinement liées à la Covid-19, le festival Fictions Documentaires n'a pas pu se tenir, comme initialement prévu, entre les 13 novembre et 13 décembre 2020. Toutefois, le GRAPh n'a pas souhaité annuler la manifestation, avec le soutien de ses partenaires et en concertation avec les artistes invités, le festival a été reporté au premier trimestre 2021.

Au sein de l'Espace Hamilton, lieu emblématique du centre-ville de Carcassonne, les expositions se succèderont de janvier à avril.

Un premier temps d'exposition aura lieu du 8 janvier au 20 février, réunissant l'exposition You Could Even Die For Not Being a Real Couple de Laura Lafon et l'exposition Territoire-Travail de Gilberto Guïza Rojas. Un premier vernissage venant mettre en lumière cette double-exposition aura lieu le vendredi 22 janvier [sous réserve d'évolution des mesures sanitaires en vigueur].

En parallèle, l'exposition Looking Through the Windowsprogrammée dans le cadre du festival OFF à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Aude, mettra à l'honneur le travail de la photographe estonienne Eve Kiiler à partir du 29 janvier.

Viendront ensuite les expositions Petite Encyclopédie Sociopolitique Illustrée du Brésil Contemporain d'Andrea Eichenberger, et Familles Croisées, sortie de résidence d'Arno Brignon réalisée sur le territoire carcassonnais. Ces expositions seront montrées entre le 6 mars et le 24 avril 2021.

En ces temps incertains et changeants, le GRAPh fait tout son possible pour maintenir cet événement culturel majeur, et pour le faire vivre en adéquation avec les mesures liées à l'épidémie de COVID 19.

Situé à Carcassonne, le GRAPh développe depuis 1987 des actions artistiques, culturelles, pédagogiques et sociales en utilisant le médium photographique. Ce travail, mené au quotidien, permet d’offrir à chacun et à chacune un accès à la culture et à la pratique artistique de l’image sous toutes ses formes.

Avec la pérennisation de son festival autour de la photographie sociale, le GRAPh s’inscrit résolument dans une tradition de la photographie humaniste et militante qui lui est chère, la photographie qui entreprend de révéler par le regard d’auteur « les contraintes exercées par une société sur ses membres ».

https://www.graph-cmi.org/

06 99 41 52 49

nathalie.dran@wanadoo.fr