Le triangle d'exposition

Le triangle d'exposition : ouverture, ISO et vitesse d'obturation

 0  191
Le triangle d'exposition

Le triangle d'exposition est l'un des éléments les plus importants en photographie et il est primordial pour tout narrateur visuel de comprendre comment cela fonctionne. Sauf si tu prends des photos uniquement en mode automatique, il faut que tu saches régler l'ouverture, la sensibilité ISO et la vitesse d'obturation. Que tu sois un(e) amateur(trice) désireux(se) d'apprendre les bases ou un(e) photographe de niveau intermédiaire ayant besoin d'une remise à niveau, découvre notre article pour en savoir plus sur le triangle d'exposition, son fonctionnement et ses réglages pour t'aider à prendre tes photos et vidéos.


Depuis l'invention de la photographie, les principes de base de la production d'une image n'ont pas beaucoup changé. Au cœur de la photographie se trouve le triangle d'exposition, composé de trois éléments - la vitesse d'obturation, l'ouverture de l'objectif et la sensibilité du film/capteur numérique (ISO) - qui fonctionnent ensemble pour régler l'exposition. Toute photo ou vidéo numérique est créée par l'exposition du capteur de l'appareil photo à la lumière et par la manière dont il interprète la lumière. C'est la raison pour laquelle nous appelons la production d'une image par l'appareil photo une exposition.


En mode manuel, si tu modifies l'un de ces paramètres, tu devras en modifier un autre, ou les deux, afin de conserver la même exposition. Le graphique du triangle d'exposition illustre la relation entre les trois. D'autres modes, souvent présents sur la molette de ton appareil photo, te permettent de contrôler un ou deux facteurs tandis que l'appareil photo s'occupe du reste.

La vitesse d'obturation


La vitesse d'obturation est la durée pendant laquelle l'obturateur de ton appareil photo s'ouvre et se ferme. C'est le temps durant lequel la lumière atteint le capteur, mesuré en fractions de seconde. Si ton obturateur s'ouvre et se ferme lentement, ton sujet et ton appareil photo doivent être immobiles, sinon ton image sera floue. Plus ton sujet se déplace rapidement, plus ta vitesse d'obturation doit être élevée.


Pour les appareils photo réflex numériques Canon et Nikon, la vitesse d'obturation contrôle un obturateur physique. Mais pour les appareils photo hybrides Sony, Fujifilm et Panasonic, ainsi que les modèles hybrides de Canon et Nikon, un obturateur électronique contrôle la durée pendant laquelle la lumière atteint le capteur. Comme les appareils photo hybrides suppriment le temps de fonctionnement d'un obturateur mécanique, cela signifie que tu peux souvent atteindre des vitesses d'obturation beaucoup plus élevées sur un appareil photo hybride que sur un réflex numérique. Dans tous les cas, il s'agit toujours de la vitesse d'obturation.


Plus la vitesse d'obturation est rapide, plus l'action semble figée. Les vitesses d'obturation supérieures à 1/1000e de seconde sont généralement assez rapides pour capturer des animaux sauvages et des activités sportives. Mais tu devras augmenter la sensibilité ISO ou agrandir l'ouverture pour compenser la faible quantité de lumière capturée. Tu peux également ralentir la vitesse d'obturation si tu veux capturer des photos où la lumière est naturellement plus faible et où il y a peu de mouvement, par exemple en astrophotographie. Mais, pour ce type de photos, tu dois t'assurer que ton appareil photo est sur un trépied pour éviter que tes mains ne le fassent bouger. En effet, tu ne dois pas seulement tenir compte du mouvement de ton sujet, mais aussi de celui de ton appareil photo. La vitesse d'obturation affecte aussi la vidéo et ne doit pas être confondue avec le taux de rafraîchissement. Ta caméra vidéo capture un certain nombre d'images par seconde - le taux de rafraîchissement - et la vitesse d'obturation contrôle la durée d'exposition de chaque image. Pour que les mouvements de la vidéo aient l'air le plus naturel possible, la vitesse d'obturation doit être réglée sur environ le double de la fréquence d'images. Ainsi, si tu filmes à 24 images par seconde (FPS), la vitesse d'obturation doit être d'approximativement 1/48e de seconde. À 50 images par seconde, 1/100e est préférable. A 120FPS, 1/240ème. Et ainsi de suite.

L'ouverture


Le diaphragme est l'ouverture réglable à l'intérieur de l'objectif. Elle permet de contrôler la quantité de lumière qui atteint le capteur, en fonction de sa taille - mesurée en nombres f.


Plus le nombre est élevé, plus la taille de l'ouverture est petite et moins la lumière atteint le capteur. Et vice versa. Le réglage de l'ouverture est l'un des facteurs les plus importants pour contrôler la profondeur de champ.


Sur une photo, la profondeur de champ correspond à la distance entre les objets les plus proches et les plus éloignés qui présentent une netteté acceptable. Une faible profondeur de champ est parfaite pour les arrière-plans à la mise au point douce et un bokeh fluide. Une plus grande profondeur de champ signifie qu'une plus grande partie de l'image est mise au point.


Si tu règles le diaphragme de l'objectif sur une ouverture assez large, à f/1.2 par exemple, ton sujet sera net mais ton arrière-plan sera complètement flou. Une ouverture plus grande fonctionne généralement très bien pour les portraits, la macro et la photographie de produits, ainsi que pour les prises de vue intimiste d'une vidéo. Les ouvertures plus petites sont mieux utilisées lorsque le sujet et l'environnement doivent rester nets.


Encore une fois, une ouverture plus petite signifie que moins de lumière atteindra le capteur - donc, si tu souhaites prendre des photos à f/12, tu dois choisir un endroit lumineux, augmenter la vitesse d'obturation ou augmenter les ISO.

Les ISO


Alors que l'ouverture et la vitesse d'obturation contrôlent la quantité de lumière qui atteint le capteur, les ISO contrôlent la façon dont le capteur interprète la lumière. C'est un moyen simple de rendre tes images plus lumineuses dans les situations de faible lumière. Plus la valeur ISO est élevée, plus le capteur est sensible à la lumière, mais plus le risque d'obtenir une image avec du bruit est grand. C'est une question d'équilibre. Plus la sensibilité ISO augmente, plus la quantité de lumière nécessaire pour exposer l'image diminue, et vice versa. Par exemple, si tu réduis de moitié la sensibilité ISO de 800 à 400, tu auras besoin de deux fois plus de lumière pour avoir une photo correctement exposée.


Tu peux donc utiliser les ISO pour éclaircir ou assombrir l'exposition, notamment lorsque tu es limité(e) par la vitesse d'obturation et l'ouverture que tu veux utiliser.


Pour les paysages, une faible sensibilité ISO de 50 à 200 réduit le bruit. Mais les vitesses d'obturation plus lentes requises signifient que tu auras probablement besoin d'un trépied. Pour le sport, tout ISO compris entre 200 et 6400 permet d'utiliser des vitesses d'obturation rapides pour capturer l'action - et un peu de bruit est généralement acceptable. Pour l'astrophotographie, en revanche, tu peux pousser les ISO jusqu'à 800, voire 1 600 pour capturer au mieux les étoiles et réduire légèrement la vitesse d'obturation. Enfin, à l'inverse, les ISO ultra-élevés de 51 200 et plus, que l'on trouve parfois sur les appareils photo plein format, permettent de photographier dans l'obscurité des objets que tu ne peux pas voir à l'œil nu.

C'est en forgeant qu'on devient forgeron

Alliant compétence et art, l'utilisation d'un appareil photo exige beaucoup de patience, de pratique, d'essais et erreurs. Mais si tu comprends le fonctionnement du triangle d'exposition et que tu mets tes connaissances en pratique, tu seras en mesure d'exercer, de maîtriser ta créativité et ta narration visuelle. Essaie donc de désactiver la fonction automatique et passe beaucoup de temps à jouer avec l'ouverture, la sensibilité ISO et la vitesse d'obturation.

Source MPB

BrunoG https://i-book.fr/ - https://scriptscode.fr/fr - https://pixals.fr/ - https://tuto-academy.com/